Mon Chiot

La croissance osseuse et articulaire du chiot se termine autour de 16 mois (en fonction des races) : avant cet âge il est donc nécessaire de lui proposer des activités adaptées qui ne sollicitent pas trop son squelette. On privilégiera donc plutôt les balades éducatives « à plat et tout droit » sans oublier les friandises pour le féliciter de ses efforts d’obéissance.
On oublie donc les sauts verticaux, les jeux de balles et tout autres stimulations qui pourraient entraîner glissades et chutes.

Mon Chien Adulte

Dès lors que la croissance est terminée, je peux lui proposer une activité sportive adaptée à sa race donc à ses fragilités (cf article « Fragilités en fonction des races »).
Attention donc aux chiens à museau plat dont la capacité respiratoire n’est pas proportionnelle à la musculature et aux chiens longs à la colonne vertébrale fragile.
Un entraînement progressif, tout comme les sportifs, est nécessaire pour éviter les soucis ostéoarticulaires ; la musculature va se développer harmonieusement au fur et à mesure protégeant donc le squelette de traumas divers (entorse, subluxation, élongation, déchirure..). Il faut donc éviter les balades du dimanche de 10km en vélo ou les randonnées d’une journée entière avec un chien non entraîné qui a passé sa semaine, couché, à vous attendre.
Les jeux de balles se font avec chien arrêté couché : il part lorsque la balle s’est posée. Cela évite qu’il se contorsionne en peine course en essayant d’attraper la balle en l’air et permet de renforcer l’éducation.
Les sauts verticaux sont à éviter et pour les irréductibles du Frisbee, attention aux genoux et au dos.
Les activités d’Agility sont à proposer avec prudence en fonction des capacités et du poids de son chien.
Après une activité intense, une dizaine de minutes de balade douce sont nécessaires pour détendre les muscles et une petite séance étirements/massages est recommandée et particulièrement appréciée par notre chien.

Mon Chien mature

L’âge de la maturité varie en fonction des races (de 6 à 11ans) : plus le chien est gros plus sa maturité est précoce : un Berger Allemand est considéré comme mature dès 6 ans tandis qu’un Bichon à 11ans.
Il faut aussi considérer le passé médical de chacun et se baser sur l’avis de votre vétérinaire (après examen clinique) pour proposer des activités adaptées.
Dans tous les cas, votre chien âgé doit conserver une base d’exercice minimum pour entretenir le bon fonctionnement de ses articulations. En fonction du degré d’arthrose, l’ostéopathie et la rééducation en bassin de natation permet de restituer l’amplitude articulaire et réduire les douleurs.
On fera particulièrement attention à toutes les races qui fonctionnent au mental : c’est à nous de les freiner! et à celles qui se laisseraient bien aller : il faut les stimuler !